Ce lundi 19 novembre marque le coup d’envoi de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, l’occasion de mettre en avant le projet Okelp, qui s’inscrit pleinement dans cette dynamique inclusive.

On peut communiquer pendant une semaine, mais c’est au quotidien qu’il faut agir pour rendre la société accessible. De bien belles paroles me direz-vous. C’est justement là que le projet Okelp prend tout son sens.

Aller au travail est une mission du quotidien pour tout le monde, et encore plus quand on est atteint d’un handicap. Malheureusement, on est tenté d’orienter les personnes concernées vers des postes plus adaptés à leur pathologie, et c’est logique : bien calé derrière un bureau, pas trop de déplacements, etc. Avec Okelp, la possibiité d’être accompagné partout en France permettra à une personne dépendante de prévoir un déplacement à la dernière minute, avec la certitude d’avoir quelqu’un sur place pour de précieuses heures d’accompagnement.

Le témoignage de Gabriel, chef d’entreprise dans les Hauts-de-France, illustre parfaitement ce besoin : « Aujourd’hui, quand on me demande d’aller en réunion à Paris du jour au lendemain, ce n’est pas possible. Si j’avais l’opportunité de réserver une prestation d’auxiliaire de vie au dernier moment, ça changerait la donne ».

Comme le montre la situation de Gabriel, les responsabilités professionnelles se conjuguent souvent avec des déplacements réguliers. Il ne s’agit pas de réaliser l’impossible, simplement mettre des solutions en place pour gommer progressivement les barrières effaçables.

Cette proposition Okelp, tellement importante pour gagner en autonomie, permettra, comme de nombreuses autres initiatives, de rendre la société plus inclusive.
Bonne semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées !

En savoir plus sur le projet Okelp
Contacter le porteur de projet

Catégories : Handicap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.