Avant-dernier chapitre de cette série d’articles consacrée aux différentes opportunités pour être accompagné à son domicile. Cette semaine nous allons aborder l’emploi direct, également appelé « gré à gré ».

Emploi direct

Principe : La personne dépendante décide de gérer elle-même le recrutement et la gestion de ses auxiliaires en adoptant le statut de particulier employeur. Aucun intermédiaire n’intervient entre l’employeur et l’auxiliaire de vie.

Avantages : Vous souhaitez organiser votre quotidien en toute liberté ? L’emploi direct est la meilleure solution pour vous sentir autonome et gérer votre équipe pour qu’elle réponde au mieux à vos besoins d’accompagnement. Du recrutement au planning, en passant par les horaires et les types de contrats, c’est vous qui orientez le management de vos salariés.
Vous n’avez de compte à rendre à personne, si ce n’est à vous-même et à votre salarié. Cette relation directe peut donner plus de crédibilité à votre position, et vous faire gagner de l’assurance. L’auxiliaire de vie sait également à qui il doit se référer, il n’a pas plusieurs interlocuteurs à contacter en cas de souci.
Gérer soit même son équipe peut aussi permettre une plus grande flexibilité (dans les 2 sens). Lorsque la relation employeur-salarié se passe bien, il est plus facile d’adapter le quotidien pour le bien de tous : remplacements de dernière minute, négociation des périodes de congés, etc.
Enfin, l’emploi direct est le mode de fonctionnement le moins onéreux (car aucun intermédiaire), ce qui peut être important pour les personnes ne percevant pas assez d’aides financières.

Inconvénients :  Le statut d’employeur engendre une grande responsabilité. Il n’est pas simple de respecter toutes les démarches administratives et bien maîtriser le droit du travail. La charge administrative s’avère parfois trop lourde, surtout lorsqu’il y a plusieurs personnes à gérer et que les salariés ne restent pas en poste longtemps.
En cas de litige avec un salarié, les choses peuvent vite se compliquer. Vous êtes alors seul pour gérer une ambiance délétère à votre domicile, ou pire, une convocation aux prud’hommes avec les sanctions qui peuvent en découler. Ces situations extrêmes ne sont pas quotidiennes mais peuvent vite arriver.
En cas d’absence, il peut aussi être difficile de trouver un remplacement sans les ressources humaines d’un service d’auxiliaires.
Dernier point négatif, le recrutement réalisé par un particulier peut attirer moins de candidats qu’une entreprise classique qui inspire plus de confiance, même si ce n’est pas toujours le cas.

Bilan :  Choisir d’être particulier employeur, c’est décider d’être acteur de sa vie en autonomie. Cette décision n’est pas simple à prendre, il faut se sentir prêt. Cependant rien n’est insurmontable, des solutions comme le CESU (chèque emploi service universel) sont là pour faciliter les démarches. Certaines institutions ou associations sont aussi là pour vous aider et vous informer (fepem, gré à gré…). Avant de vous lancer dans l’emploi direct ou conseiller cette solution à un proche, veillez à rassembler quelques qualités indispensables : organisation, sérieux, respect et calme ! Des ingrédients essentiels pour bien « gérer sa boutique », et tisser de belles relations aidants/aidés.

Prochain volet : solutions alternatives et projet Okelp

Catégories : Aide humaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.