En cette rentrée 2018 Okelp vous propose un petit tour d’horizon des choix qui s’offrent à une personne dépendante en matière d’accompagnement. Même quand on connaît le milieu du handicap, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver parmi les différents modes de fonctionnement. Dans ce premier volet, intéressons-nous aux services prestataires.

Services prestataires

Principe : La personne dépendante fait appel à un intermédiaire (service) pour gérer ses aides humaines. Les personnes qui interviennent sont des salariés du service prestataire. Un contrat est réalisé entre le service et le client/patient.

Avantages : Le client ou patient n’a rien à gérer. Le service s’occupe de tout : recrutements, salaires, plannings. La responsabilité de la personne dépendante est également limitée en cas de litige car elle n’est pas l’employeur de l’auxiliaire de vie. Ce système se veut aussi plus sûr, en cas d’absence de l’intervenant, le service se doit de faire le nécessaire pour fournir une solution de secours. Certains services ne recrutent que du personnel qualifié, ce qui peut être rassurant pour le suivi médical, paramédical.

Inconvénients : Le coût des services prestataires est souvent très élevé. L’enveloppe mise à disposition par la MDPH pour les aides humaines n’est pas toujours suffisante pour payer la totalité d’une heure d’intervention. La rotation du personnel est monnaie courante au sein des services prestataires, il faut donc passer beaucoup de temps à expliquer et former les nouvelles personnes. Les horaires et le manque de flexibilité peuvent vite devenir des contraintes : un délai de prévenance est souvent imposé en cas de changement d’horaire ou annulation. Enfin, il peut être difficile de demander un accompagnement exceptionnel (passage tard le soir ou séjour en vacances par exemple).

Bilan : Ce système conviendra parfaitement aux personnes qui ne souhaitent pas passer trop de temps à gérer leur dépendance, ou celles qui ne sont pas en mesure de le faire (handicap mental, personnes âgées), ou encore aux personnes qui ont peu de besoins en terme d’accompagnement (quelques heures par jour). A contrario, les personnes qui souhaitent de la stabilité, de la flexibilité et de la liberté dans leur quotidien écarteront rapidement cette solution.

Prochain volet : services mandataires

Catégories : Aide humaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.